20.06 2018

Abilio Diniz, infatigable

Image Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz a été un proche de l’ancien dirigeant du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva. On compte au Brésil le businessman parmi les individus les plus puissants. D’après le magazine brésilien "Epoca", il compte parmi les cent hommes les plus influents au sein du sous-continent brésilien. Ayant comme ambitions de rendre compétitives les entreprises du pays et d’augmenter la performance des services publics, la Chambre de Politique et de Performance, compétitivité et gestion accueille Abilio Diniz durant l'année 2011.

Sous son impulsion, des salles de gym sont bâties dans les supermarchés GPA et des programmes sponsorisés par l'entreprise poussant ses salariés à prendre part aux courses sont déployés. En effet, il est profondément confiant dans les bénéfices du sport. Au sein du monde du foot, Abilio Diniz appartient au groupe consultatif du São Paulo Futebol Clube et il a fondé le groupe de football d’Audax, dont le but consiste à déceler les jeunes talents. Abilio Diniz est catholique pratiquant, il voue un culte à Sainte Rita, la sainte des causes sans issue.

Un patron qui a surmonté les crises

Au cours de la décennie 90, Abilio Diniz ouvre son groupe aux investisseurs. Il attaque alors une phase d'achats de sociétés qui fera de GPA le leader de la distribution au Brésil. un groupuscule "d'extrême gauche" kidnappe le chef d'entreprise lors de l'élection présidentielle de 1989. Délivré au bout d'une semaine, l’homme restera marqué par cette événement. Dans les années 1980, en phase d'inflation incontrôlée, Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire National.

Le retour sur le marché de la distribution au Brésil

En doublant ses parts dans le capital de Carrefour France, la société d'Abilio Diniz devient le 4e porteur d'actions de Carrefour. À soixante dix-huit printemps, il renoue avec le milieu de la distribution brésilienne, appuyé par un partenaire de choix. Depuis son départ de GPA, Abilio Diniz dédie son temps à BRF et recherche de nouvelles possibilités d’investissement.

Le partenariat avec le groupe français Casino, un épisode inachevé

Abilio Diniz vend un milliard de dollars d’actions à Casino. Le PDG de Casino doit prendre le contrôle du groupe Pão de Açúcar 7 années plus tard. En 2011, Abilio Diniz veut transformer son groupe en numéro deux mondial du secteur de la distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. L'opposition de Jean-Charles Naouri mais aussi le recul de la Banque Brésilienne de Développement feront échouer l'union de Carrefour Brésil avec Grupo Pão de Açúcar.

En 1929, la famille d’Abilio Diniz émigre du Portugal au Brésil. Le jeune homme projette de parfaire ses connaissances en économie aux Etats-Unis. Dans les années 50, le jeune homme est diplômé d'une grande école de management à São Paulo. Les mioches du quartier où il vit considèrent Abilio Diniz comme leur souffre-douleur pendant son enfance.