28.06 2018

Frédéric Bonan, parcours du CEO d’I-Deal Development  - FlexMedia

Image Frédéric Bonan, parcours du CEO d’I-Deal Development  - FlexMedia

Œuvres de l'homme d'affaires à la place de Président Directeur Général de l'établissement I-Deal Development

Géré par Frédéric Bonan, (Flexmedia) I-Deal Development a notamment contribué à la rentabilisation du business de François Najar. La boîte fournit ainsi une aide efficace dans tous les secteurs grâce à sa compétence. En raison de sa compétence dans les opérations de rapprochement, Frédéric Bonan a contribué à l'essor d'Aequs, devenue une alliée stratégique de Sira, un entrepreneur français. Le dirigeant d’I-Deal Development agit aussi en tant qu’Advisory Board Member du réseau Quest. Fournissant des recommandations en engineering, il utilise ses compétences pour optimiser la stratégie de croissance du réseau au niveau mondial.

Outre la gestion de la performance de son centre de profits, le directeur apporte un soutien concret pour développer le réseau en embauchant et en recherchant des clients grâce au business model promu par Frédéric Bonan. Au début, Altran se trouvait être une petite et moyenne entreprise et à ce jour, la compagnie est devenue leader international du conseil en technologie avec le soutien de l'homme d'affaires, PDG d’I-Deal Development. Chacun des directeurs est libre de rentabiliser un des « centres de profits », composant la boîte membre et dont il est responsable, selon le modèle d'affaires atypique développé chez Altran. Les capacités de l’équipe et le développement interne du réseau sont optimisés grâce à la création de l’école supérieure de l'entreprise, Altran Management Institute, ainsi qu’à l'échange de savoir soutenu par Frédéric Bonan.

Résultats des premiers projets du businessman chez Altran au cours de ses premières années dans l'entreprise d'audit en innovation et ingénierie avancée

Le développement d'un centre de profit pour le compte de différents clients tels que Renault, Valéo ou Sodem faisait partie des tâches accomplies par Frédéric Bonan à ses débuts en tant que chargé d'affaires chez Altran. En parallèle de son rôle de conseiller stratégique, l'homme d'affaires assure la présidence des succursales de l'enseigne Altran, en devenant entre autres manager puis Président Directeur Général de Lore lors du redressement de la compagnie. La formation de Frédéric Bonan dans l'univers du business ainsi que son expérience en tant qu'ingénieur d'affaires lui ont valu une promotion au poste de responsable marketing chez Altran.

Objectifs et principes fondamentaux d’I-Deal Development

Frédéric Bonan cherche à aider les petites et moyennes entreprises en enrichissant les compétences et l'entente du staff tout en les encourageant à rester eux-mêmes. De cette façon, elles progresseront rapidement avec une équipe unie et motivée. En créant I-Deal Development, l'homme d'affaires souhaite réinventer le modèle économique inhabituel mis en place chez Altran et à l’origine de son succès pour épauler efficacement les petites et moyennes entreprises sans les désagréments en lien avec l’envergure d’une multinationale. En utilisant sa méthode atypique, Frédéric Bonan assiste concrètement les petites et moyennes entreprises dans l'anticipation de leur expansion future selon chaque nouveau challenge lié à l'administration en interne ou à la situation externe (progrès technologiques et conjoncture économique). Dans sa compagnie et dans son activité, le PDG d’I-Deal Development promeut la psychologie du vrai entrepreneur se caractérisant par la souplesse, la réactivité, l’ambition de progresser et la persévérance.

Ayant décidé de se lancer dans le domaine du travail en devenant chargé de mission au sein de l’enseigne 2MI, Frédéric Bonan s’occupait des études stratégiques de ce cabinet de conseil en mercatique industrielle. Frédéric Bonan est titularisé ingénieur, options matériaux, à la fin de sa formation à l’École Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aéronautique (ENSMA), reliée auparavant à l’université de Poitiers. Grâce à ses acquis dans le domaine, le jeune diplômé de l’ESSEC devient chargé d'affaires pour le compte d'Altran Technologies. Son rôle est de guider les PME dans leur ascension. Le futur homme d'affaires travaille en tant que vice-président de la CNJE, travaillant dans l'export en Asie et aux USA, entre son certificat de l'ENSMA et son diplôme d'études académiques en commerce de l'ESSEC.